ACTES SUD - l'An 2

Editorial

La bande dessinée nous fait côtoyer toutes les classes sociales, elle explore la condition humaine dans toutes ses dimensions, sans exclusive. Le Journal de Clara, de Clément Xavier et Pauline Chérici, nous a fait pénétrer dans l’intimité d’un puissant, d’un homme qui fit trembler le monde. A l’opposé, Faim, de Martin Ernstsen, sollicite notre empathie pour un déclassé, un pauvre homme vivant d’expédients, dont le gîte et le couvert sont rarement assurés. Quant au Pas de la Manu, de Baptiste Deyrail, il constitue une rare plongée dans le monde ouvrier d’il y a quelques décennies, ressuscitant avec justesse la réalité de la vie en usine, les ruses, les rêves et l’indéfectible solidarité des travailleurs de l’ombre. Ainsi, le talent des auteurs nous permet de sortir de nous-mêmes pour toucher du doigt d’autres façons d’être au monde. C’est par là aussi, sans doute, que la BD mérite d’être qualifiée de littérature d’évasion. Th.G.

Grouazel et Locard font la Révolution !

Actualités

Les auteurs du "Journal de Clara" en signature

"Révolution" Fauve d’or 2020 à Angoulême !

LES DERNIERS TITRES PARUS

- consultez le catalogue complet